Aller au contenu
Accueil » Les nouvelles retraites

Les nouvelles retraites

Le système des retraites est parti d’un principe assez simple. En 1960, il y avait 4 personnes actives pour une personne inactive. On s’est dit qu’on allait prendre une partie des revenus des personnes actives pour financer la personne inactive. C’est ce qu’on a appelé : le système des retraites.

Si le sujet t’intéresse, alors continue ta lecture car ça devrait te plaire !  

D’où c’est parti ?

Les dirigeants politiques se sont réunis. Ils ont fait le constat qu’il y avait plusieurs dizaines de millions de français. Plutôt que de compter sur les français pour investir et se créer une indépendance financière, ils ont décidé d’allouer un montant aux inactifs grâce à la valeur dégagée par les actifs. 

Sur le papier, ce n’est pas idiot. À l’époque, c’était un ratio 4 actifs pour 1 inactif. Sauf qu’en 2019, on était à 1,8 pour 1. Et là, ce n’est plus tout à fait pareil. Au départ, on te disait que tu entrais dans la vie active à 18 ans. 

Tu devais alors travailler pendant 40 ans environ et ensuite, tu pouvais faire ce que tu veux. Déjà, ça fait quand même assez longtemps à attendre. Le souci, c’est qu’aujourd’hui, il n’y a plus assez de personnes pour payer les personnes inactives. 

Les nouvelles retraites

Le futur des retraites 

Et le pire, c’est qu’en 2050, le ratio sera à 1,2. On sait que le système est cassé et qu’il sera totalement détruit dans quelques années mais les politiques continuent de faire l’autruche.

Mais ce ne sont pas les seuls : la plupart des épargnants et des français font la même chose. Ils agissent comme s’ils allaient pouvoir un jour toucher la retraite. Politiquement, ils n’ont pas trop envie d’aller se mouiller la chemise avec un tel sujet. 

La politique, c’est assez simple. Le parti qui n’est pas élu balance des tomates sur celui qui est en place. Puis quand il est élu, il se fait pourrir de tomates. Au final, il n’y a aucune cohésion sociale. 

Au final le problème n’est jamais résolu. Résoudre ce problème ne pourra passer que par la force.  

Cotiser pour sa retraite, c’est un mensonge

Si on regarde la définition du terme cotiser, voilà ce que ça donne. Cotiser : Organiser entre soi une collecte de fonds en vue d’une dépense commune ou pour un don.

Exemple : ses enfants ont cotisé pour lui offrir un cadeau. Quand on parle de cotiser, on imagine une tirelire en forme de cochon dans laquelle tout le monde mettrait de l’argent. 

Et le jour où on veut se servir de l’argent qui se trouve à l’intérieur, on casse la tirelire et on utilise cette somme tous ensemble. Sauf qu’on l’a vu tout à l’heure, ce sont les personnes actives qui paient pour les personnes inactives. 

Du coup, pas de cotisation puisque l’argent va dans les caisses de retraite et qu’il est utilisé pour payer toutes les personnes en charge de l’organisation (sans compter les emplois fictifs et les gens qui ne glandent rien). L’argent qui reste est ensuite redistribué aux personnes inactives. 

Pas de cotisation possible

Mais à aucun moment, cet argent n’est cotisé. C’est pourquoi toutes les personnes qui croient qu’elles cotisent chaque mois se retrouveront avec rien du tout. L’argent a déjà été dépensé. 

On a préféré ignorer la réalité du problème et faire comme si de rien n’était. Tous les 5 ans, il suffira de dire que les gens partiront à la retraite 5 ans plus tard et ça sera réglé. 

On se confronte alors à un gros problème. Si on ne se constitue pas soi-même une retraite, il y a de fortes chances qu’on se retrouve à la rue plus tard. Ou alors dans de sérieuses difficultés financières. 

Comment est-ce qu’on se crée sa propre retraite ?

 1) Planifier

La première étape, c’est la planification. Comment on fait ? Il faut d’abord estimer combien on sera susceptible de dépenser à la retraite. Ça peut représenter environ 80% de nos dépenses actuelles environ. 

Il y a des dépenses qui vont disparaître car elles sont actuellement liées à ton emploi actuel. Tu peux calculer ces dépenses et les multiplier par 12 pour obtenir tes dépenses annuelles. 

Réduire les dépenses, ça peut considérablement t’aider.  

2) Investir

Investir dans l’économie ou dans des entreprises, ça permet d’acheter des actions et de recevoir des bénéfices. On consomme tout le temps. La plupart des produits issus des supermarchés proviennent de grosses entreprises qui sont cotées en bourse. 

Pourquoi ne pas percevoir une partie des bénéfices de ces entreprises ? Sacrée question, hein ? Le problème, c’est qu’encore trop peu de personnes se les posent. 

Investir va permettre d’accélérer notre départ à la retraite et d’avoir une situation financière confortable dans le futur. 

Épargner n’est pas une bonne chose car chaque année, ton argent perd de la valeur. Les grandes banques impriment de l’argent tous les ans. Si tu mettais cet argent dans un coffre et que tu l’ouvrais dans 5 ans, cet argent aurait perdu de la valeur. 

Sauf si tu l’investis. Cet argent investi va te produire de l’argent. Ce qui fait que dans 5 ans, ton coffre contiendra davantage d’argent qu’au départ. 25 ans d’économies, c’est pas mal. Et au final, avec les intérêts composés, ça va nous permettre de nous constituer une véritable retraite disponible pour le jour J.

Conclusion

C’est aujourd’hui qu’il faut penser à se constituer sa retraite. C’est très important. Personne ne s’occupera de tes finances à ta place. Si tu ne veux pas te retrouver le bec dans l’eau, il est très important que tu te penches sérieusement sur la question.

Je t’invite à t’intéresser de très près aux investissements. En attendant, j’ai été ravi de te partager ces conseils et je te retrouve très bientôt pour un prochain article !