Aller au contenu
Accueil » Le milliardaire Ken Griffin reconnaît son erreur au sujet des cryptomonnaies

Le milliardaire Ken Griffin reconnaît son erreur au sujet des cryptomonnaies

Ken Griffin, le gérant du fonds spéculatif Citadel Investment Group, qui était jusque-là anti-cryptomonnaies, reconnait son erreur à ce sujet. Il annonce que son fonds pourrait proposer à ses clients, dans les mois à venir, une exposition aux cryptos-actifs.

Le milliardaire Ken Griffin reconnaît son erreur au sujet des cryptomonnaies

Ken Griffin change d’avis sur les cryptomonnaies

Dans une interview accordée en octobre dernier à Bloomberg, Ken Griffin annonçait ne pas trader les cryptomonnaies à cause de l’incertitude concernant la régulation. Mais que si cette régulation devait advenir, alors il le ferait pour répondre aux besoins du marché. Dans cette même interview, il comparait les cryptomonnaies à un appel jihadiste envers ceux qui ne croyaient pas au dollar. De même, il souhaitait que tous les efforts déployés pour développer cette technologie dans le pays servent plutôt à rendre les États-Unis plus forts.

Pourtant, lundi, dans une nouvelle interview accordée à ce même média, le milliardaire américain a retourné sa veste en reconnaissant son erreur :

« J’étais dans le camp des opposants […]. Mais le marché des cryptomonnaies a aujourd’hui une capitalisation boursière d’environ 2000 milliards de dollars, ce qui indique que je n’ai pas eu raison à ce sujet. »

Il reste toujours sceptique envers notre écosystème, mais la demande de ses clients passant en priorité, il a avoué que l’on pouvait s’attendre à ce que son fonds d’investissement, Citadel Investment Group, propose dans les mois à venir une exposition au marché des crypto-actifs :

« J’ai toujours mon scepticisme, mais il y a de nombreuses personnes dans le monde aujourd’hui qui ne sont pas d’accord avec cela […]. Dans la mesure où nous essayons d’aider les institutions et les investisseurs à résoudre leurs problèmes d’allocation de portefeuille, nous devons sérieusement envisager le marché crypto. »

Avec son fonds qui comptait 234 milliards de dollars d’actifs sous gestion en 2020, Ken Griffin rejoint le mouvement des autres institutionnels sur le marché des cryptomonnaies.

S’il y a encore un long chemin avant une réelle démocratisation de notre écosystème, on observe cependant ces deux dernières années que, face à la demande, les grands noms de la finance revoient un à un leur copie et arrivent en masse. L’un des derniers en date étant Bloomberg suite à son rapprochement avec Elwood. Toutes ces nouvelles sont de bon augure pour la pérennité à long terme des crypto-actifs.

Sources : Bloomberg, Image : Paul Elledge via Wikimédia Commons