Aller au contenu
Accueil » Kevin : le Pixelmon le plus hideux inspire la communauté des NFTs

Kevin : le Pixelmon le plus hideux inspire la communauté des NFTs

Annoncé comme un futur « blue chip », le jeu play-to-earn (P2E) Pixelmon suscite les moqueries depuis le « reveal » de ses tokens non fongibles (NFT). À quelques exceptions près, la qualité artistique des œuvres dévoilées frôle le néant. Mais au milieu de ce fiasco, un Pixelmon baptisé Kevin a réussi à susciter l’engouement des collectionneurs. Particulièrement laid, il est devenu un mème incontournable sur les réseaux sociaux, et inspire même de nouvelles collections de NFTs.

Kevin : le Pixelmon le plus hideux inspire la communauté des NFTs

Le dévoilement désastreux des Pixelmon

En levant plus de 70 millions de dollars grâce à la vente de sa collection de 7 750 tokens non fongibles (NFTs), le jeu play-to-earn (P2E) Pixelmon était particulièrement attendu au tournant.

Mais le dévoilement des fameuses créatures ne s’est pas tout à fait passé comme prévu… La qualité plus que médiocre des Pixelmon révélés a suscité de nombreuses railleries sur les réseaux sociaux. Certains ont même crié à l’arnaque.

Le phénomène a pris une ampleur telle que le créateur du projet Pixelmon, connu sous le pseudo « Syber », a tenu à s’expliquer dans un thread publié sur Twitter. Il précise notamment que les fonds récoltés lors de la vente initiale serviront à améliorer le projet

Une star nommée Kevin

Malgré ce tollé, l’une des créatures imaginées par Pixelmon est devenue une véritable star dans l’écosystème des NFTs.

Avec son corps difforme et son strabisme prononcé, Kevin la tortue symbolise à merveille le fiasco de Pixelmon, ainsi que les excès que l’on observe régulièrement sur le marché des tokens non fongibles. Et c’est probablement pour ça qu’il est devenu un mème incontournable sur les réseaux sociaux. 

En quelques jours seulement, de nombreuses collections de NFTs inspirées de Kevin ont été créées. On a un petit faible pour celles qui fusionnent les caractéristiques de Kevin avec des projets très connus comme Doodles ou CryptoPunks. D’ailleurs, pour la petite histoire, les Kevin Punks ont dépassé les Pixelmon au niveau du « floor price ».

Même le célèbre artiste Murat Pak s’est prêté au jeu, visiblement amusé par le « reveal » complètement raté de Pixelmon. Il est même allé jusqu’à changer sa photo de profil sur Twitter pour rendre hommage à Kevin.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, il faut débourser un minimum de 5 ETH pour s’offrir un Pixelmon Kevin sur OpenSea. Et si son prix est très volatil, certains collectionneurs n’ont pas hésité à lâcher plus de 8 ETH pour s’offrir ce NFT qui restera dans l’histoire !

Source : Pixelmon