Aller au contenu
Accueil » Comptes MAM & PAMM : quelles différences ?

Comptes MAM & PAMM : quelles différences ?

Introduction

Les comptes MAM (Multi-Account Manager) et PAMM (Percentage Allocation Module Management) permettent de gérer plusieurs comptes de trading à partir d’un seul sans avoir à créer de fonds d’investissement ou de société.

Dans un compte MAM ou PAMM, les comptes des différents investisseurs sont rassemblés en un seul endroit. Chaque investisseur détient donc un pourcentage du compte principal et chaque opération effectuée par le compte principal sont reflétées proportionnellement sur les comptes « investisseurs ».

Pour assurer la sécurité des investisseurs, les dépôts des clients sont conservés dans leurs propres comptes de trading. Le gestionnaire n’y a donc pas accès pour effectuer des retraits d’argent. Seul l’investisseur est en mesure d’effectuer des dépôts et des retraits sur son compte personnel. Le seul retrait effectué automatiquement par le gestionnaire provient de la commission sur les bénéfices. Cette commission est définie dans le contrat du compte MAM ou PAMM. 

Le PAMM : qu’est-ce-que c’est ?

Cette solution est proposée par de nombreux courtiers et permet aux investisseurs de devenir membre d’un compte principal dirigé par un unique gestionnaire. Le gestionnaire aura un contrôle limité sur le compte de ses clients. C’est-à-dire qu’il pourra effectué des trades sur le compte principal qui équivaut au total des comptes clients mais ne pourra en aucun cas réaliser d’autres opérations (dépôt/retrait).

C’est ici qu’intervient le Poucentage d’Allocution (PAMM). Si le gestionnaire du compte PAMM décide d’ouvrir une position à l’achat de 100 lots sur la paire EUR/USD, ladite position sera répartie en fonction du pourcentage détenu par chaque client par rapport au compte principal.

Supposons que notre compte principal compte 5 clients.

  • Client 1 : détient 5% du capital total.
  • Client 2 : détient 30% du capital total.
  • Client 3 : détient 30% du capital total.
  • Client 4 : détient 15% du capital total.
  • Client 5 : détient 20% du capital total.

Les 100 lots à l’achat sur la paire EUR/USD seraient répartis comme suit :

  • Client 1 : 5 lots sur le trade.
  • Client 2 : 30 lots sur le trade.
  • Client 3 : 30 lots sur le trade.
  • Client 4 : 15 lots sur le trade.
  • Client 5 : 20 lots sur le trade.

Comme vous pouvez le constater, chaque client se voit attribuer une part du trade proportionnelle à sa valeur de capital détenue sur le compte principal. 

Le MAM : qu’est-ce-que c’est ?

Le MAM permet une plus grande flexibilité par rapport à la répartition des lots lorsqu’un trade est placé.

Pour exemple, le gestionnaire d’un compte MAM peut allouer un lot ne correspondant pas au pourcentage du compte client par rapport au compte principal. Ceci afin d’adapter le profil et le niveau de risque acceptable pour chaque client.

En plus de pouvoir adapté la taille des lots indépendamment de la proportion de capital de ses clients, le compte MAM permet également de placer un effet de levier supérieur sur certains sous-comptes. Bien entendu avec l’accord des clients concernés qui souhaiteraient prendre plus de risque que les autres. C’est cette flexibilité accrue qui a amené de plus en plus de courtier à choisir les comptes MAM en dépend des comptes PAMM.

Conclusion

Pour finir cette présentation, je voulais vous mettre en garde par rapport à l’utilisation de ses comptes. En effet, même si leur utilisation semble sécurisée, il peut y avoir des bugs. Notamment lorsque qu’un trade est en cours et que de gros investisseurs retirent leur capital. Ceci est notamment arrivé sur un compte PAMM de VantageFX qui a vu sa position chutée de près de 60%.

Les courtiers ont depuis corrigé ce genre de problèmes liés au compte partagés mais il vaut mieux rester prudent et agir en connaissance de cause. On ne le répètera jamais assez, ces investissements sont risqués, n’investissez que de l’argent dont vous n’avez pas besoin pour vivre.